Angebote
Neuigkeiten

Délices d'automne

Posted September 28, 2013 by Admin

Dans notre maison on sent le parfum de confiture de pêches, de boulettes de pruneaux et de tarte à la citrouille. Voile comme l’automne se sent pour moi : confiture faite à la maison, pruneaux, citrouille, coings, conserves d’automne et pickles. Et j’ai encore oublié quelque chose, ça sent aussi comme le froid. On peut sentir l’odeur du froid très tôt dans le matin ou après le coucher du soleil. C’est une odeur perceptible, très difficile à décrire, mais si vous aimez l’automne autant que moi, vous le sentirez.

L’automne a toujours été un temps spécial pour moi. Les couleurs, les parfums, les feuilles mortes qui crissent sous mes pas, la récolte, les vendanges, les marchés pleins de fruits et de légumes tous justes cueillis, et même la pluie ne font qu’une petite partie dont tous ce que j’aime en automne.

J’aimais aller au marché avec ma grand-mère, l’aider à choisir les légumes et à préparer les conserves pour l’automne. À l’époque, les commerces n’étaient pas envahis par toute sorte de produits, qui étaient de toute façon plus couteux et pas forcément mieux, les gens les préparaient eux mêmes à la maison. Il y avait dans les marchés d’antan que des fruits et légumes régionaux et saisonniers. Acheter des pommes de la Nouvelle Zélande ou des haricots du Pérou, qui avait voyagé pendant des semaines avant d’être consommés, c’était quelque chose du jamais vu. Acheter des tomates, de la laitue ou des fraises en hiver était encore plus bizarre, parce qu’elles ne poussaient pas en hiver dans un climat tempéré ou dans les pays à quatre saisons. De nos jours, on y trouve toute sorte de légumes et fruits dans n’importe quelle saison, soit régionaux ou d’ailleurs. La globalisation, l’emploi plus répandu des serres, les OGM, l’emploi des engrais chimiques rendent tout ça possible. Et comme ça les tomates n’ont plus le gout de vraies tomates.

Par contre, la Suisse mène une politiqué de contrôle très stricte sur tous les imports alimentaires, ici les marchés sont pleins de produits régionaux et saisonniers. C’est pourquoi j’adore les marchés suisses. J’ai commencé à emmener aussi Pogababy, pour qu’il commence à apprendre les bons choix alimentaires, même si c’est plus difficile à faire les courses avec lui. De plus, je ne veux pas qu’il soit privé des petits plaisirs du quotidien, dont je me réjouissais quand j’étais enfant. Et même si la vie a beaucoup changé, on garde les traditions de notre famille, toujours vivantes.

 

Donc, on a fait de la confiture, du sirop de fruits et des pickles pour l’hiver qui suit. Pogababy n’aime pas la confiture, mais il a adoré ma confiture de pruneaux. Il a passé une belle heure à nettoyer la casserole et les cuillères.

 

Vous pourriez aussi impliquer vos enfants dans ces activités, ils peuvent arranger les légumes dans les bocaux et ajouter les épices. C’est une bonne occasion de faire connaitre aux enfants les divers épices, leurs propriétés,  leurs goûts et l’odeur et comment les utiliser dans la cuisine. Ce genre d’activité est une grande opportunité d’apprentissage pour les petits, et de plus ils aimeront se sentir utiles.

Suite à cet article, nous allons commencer une série d'articles liés à l'automne : activités à faire avec les enfants, livres sur l’automne et le passage des saisons et aussi de délicieuses recettes, comme mes préférées: Boulettes hongrois de pruneaux et tarte Walachienne à la citrouille.

 

Qu’est ce que vous aimez à propos del’automne?

Comments

Your Name:

Your Email:

Your Comment: Note: HTML is not translated!

Enter the code in the box below:



Design By CrazyDesigns.ro